La Coccinelle revient

coccinelleAprès cinq films kitch à souhait, Disney a décidé de faire revivre la Coccinelle Choupette. Pas très étonnant dans cette période de vache maigre scénaristique. La firme de Mickey n’est en effet pas la seule à repomper allègrement le cinéma bis des années 70-80 en surfant sur la vague de la nostalgie. Mais avec la Coccinelle, Disney s’attaque à un sacré morceau. Choupette est de retour. Mais ça va faire le bonheur de qui ?

Les nostalgiques ? S’il reste peut-être quelques fans absolus de la facétieuse voiture griffée Volkswagen, il seront certainement allergique à l’humour bon enfant de cette suite tardive des aventures de la Coccinelle. Le scénario n’est qu’un prétexte et le film prend bien vite l’allure d’un preteen movie mollasson à mille lieux de ce que les précédents opus, un peu plus adultes, proposaient en leur temps. La voiture certes n’a pas pris une seule ride mais franchement la magie n’opère plus vraiment.

Les fans de course automobile ? Si la première partie de street racing devrait bien les amuser, nul doute que le Nascar et ses ovales répétitifs devraient faire roupiller une bonne partie des spectateurs/pilotes. Le film se divise carrément en deux. Si au début on goûte notre plaisir de redécouvrir quelques uns des tours de Choupette, bien vite le manque d’ambition du film plombe rapidement l’ardeur du plus clément des spectateurs.

Les ados en rut ? Désolé mais Lindsay Lohan s’est fait dégonflé les seins numériquement ! Surtout qu’elle a aussi du oublier de prendre des cours de comédie. Franchement à côté d’elle, Choupette est cent fois plus drôle !

Les fans d’effets numériques high-tech ? Encore loupé puisque les effets spéciaux passablement ratés font peine à voir. À la rigueur les nostalgiques pourraient trouver ça ressemblant aux précédents films. Sans doute une excuse de Disney pour produire un film économique. D’ailleurs on compte les cabrioles de Choupettes sur les doigts d’une main. Radin les gars. La Star c’est la voiture voyons !

Les enfants ? C’est vrai que le film devrait les amuser. Enfin surtout les blagues de Choupette. D’ailleurs la voiture fait tellement d’ombre aux acteurs qu’on n’oublierait presque que derrière les blagues il y a un vrai scénario. Et oui vous l’aurez compris, « Le retour de la Coccinelle » sonne un peu creux.

Les fans d’Angela Robinson ? Qui ça, la réalisatrice ? C’est qui ? Celle qui a déclaré que son film « raconte l’histoire d’une jeune femme qui s’affirme et prend sa place dans le monde. Elle accomplit son rêve malgré les obstacles ». Tout s’explique. Pour elle le plus important c’est l’histoire derrière la voiture. Et bien désolé de te décevoir mais raté Angela. La plus marrante c’est la voiture. C’est ELLE la star du film. Bon tant pis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s